Les Rubriques à Dondine

Les Rubriques à Dondine

Une acrobate involontaire

La neige qui fond et les températures plus clémentes des derniers jours me font sentir le retour du printemps et avec lui, les balades en vélo qui, elles, me rappelent une magnifique débarque qui m'aurait valu un 10 des juges en acrobaties aléatoires qui m'est arrivée il y a plusieurs années.  Tout le monde est déjà tombé de manière plus ou moins élégante dans leur vie, mais il faut dire que j'ai le don de le faire avec brio et pour des raisons souvent assez stupides.  Jamais pour un motif courageux tel sauver un enfant devant une voiture qui s'amène à toute vitesse ou une plonge spectaculaire en arrêtant un ballon de soccer in extremis. Non. Moi, c'est toujours pour une niaiserie. 

 

Par exemple, j'ai souvenir d'avoir une douzaine d'année et d'aller chez une amie en vélo.  Il fait beau, je me balade à l'ombre des arbres d'un parc sur une jolie piste cyclable bien goudronnée donc aucune raison en vue de piquer du nez comme vous pouvez voir.  Sauf qu'à un moment donné, un papier surgit de nulle part et attaque mon pneu avant.  Il reste collé dessus et tourne nonchalament avec la roue comme s'il était en train de s'amuser dans un manège.  L'incident me déconcentre dans ma promenade et, décidant que le bout de papier avait assez fait son passager clandestin à bord de ma bicyclette, je veux m'en débarasser.  Bien sûr, s'arrêter pour l'enlever était la solution évidente, mais j'ai dû m'absenter quand ils ont distribué la logique ça a l'air, parce que je choisis plutôt de tendre ma jambe pour frotter mon pneu avec mon soulier.  Oui, oui, le tout en continuant à pédaler de l'autre jambe. Brillant n'est-ce pas?

 

Le papier récalcitrant refuse obstinément de tomber. Je vise alors pour lui donner un petit coup dessus, question de l'aider à se décoller, mais je calcule mal mon affaire et mon pied reste pris dans les rayons de la roue.  Disons que ça n'a pas pris longtemps avant que le vélo décide d'arrêter frette, net, sec.  Par contre, moi non. Je commence à léviter par-dessus mon guidon au ralenti (il m'a semblé en tout cas) et j'ai même eu le temps de penser pendant que j'étais dans les airs : "Ouin. Bravo championne. Pas fort!"  La gravité s'occupant du reste, j'ai fait un beau vol plané, la bicyclette dans mon sillage, toujours prise après mon pied.  Et le pire dans tout ça, c'est qu'une fois par terre, malgré la cascade, le genou et les mains éraflés un brin, je me suis mise à rire jusqu'à en avoir mal aux joues puisque le fameux papier, lui, était encore collé sur ma roue. 

 

Mesdames et messieurs, applaudissez Dondine l'acrobate involontaire!

 

 https://static.blog4ever.com/2015/02/795432/velo.jpg



27/03/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres