Les Rubriques à Dondine

Les Rubriques à Dondine

La première prune

Je vous ai déjà dit combien faire du ménage pouvait m'effrayer?  Eh bien j'ai découvert un autre niveau de frayeur mille fois supérieur.  Le genre de peur qui n'est même pas affichée dans les films d'horreur parce qu'elle est encore plus terrifiante que tous les zombies et monstres imaginables et j'ai nommé : la première prune.

 

On a beau être les parents les plus prudents du monde, quand on voit NOTRE bébé tomber (pratiquement au ralenti comme dans les films), c'est effrayant.  Quand c'est sur les fesses, on peut voir la petite lèvre du bas se retrousser en une moue triste et lire dans les yeux plein d'eau de notre poupon l'expression du : "J'ai pas aimé ça du tout, moi!", mais on se retient presque de rire tellement c'était mignon et inoffensif comme tout.  Mais lorsque la plongée se fait tête la première, le hurlement à plein poumons nous rends plus impuissant que tout ce qu'il y a sur terre.  Personnellement, mon coeur a manqué quelques battements.  En une fraction de seconde, on a le temps d'imaginer les pires scénarios : traumatisme, commotion cérébrale, fracture du crâne, etc.  Notre cerveau a beau être logique et raisonnable en temps normal, il  panique quand même lorsque c'est la chair de notre chair qui se plante soit en bas de sa chaise, de son lit ou juste de sa propre hauteur en essayant de marcher. 

 

Et là, la culpabilité nous rends visite : comme on se sent mauvais parent! Comme on aurait dû descendre le lit pour éviter que bébé ne l'escalade, comme on aurait dû ne pas retirer notre main pendant la fraction de seconde où bébé décide de se pencher au-dessus de sa chaise haute pour voir son jouet tombé par terre, comme on aurait dû le faire pratiquer à marcher sur un plancher de ouate enroulée dans des oreillers... Vous voyez où je veux en venir?  On ne peut pas tout éviter, encore moins tout prévenir. 

 

Bien évidemment, il ne faut pas tomber dans la négligence non plus, mais après quelques minutes, les cris se font moins intenses, les pleurs moins forts, et après quelques heures le front se pare d'une petite prune, mais bébé a retrouvé son sourire.  Il ne faut pas se leurrer, ce ne sera pas la dernière et bébé recommencera à tomber et faire des culbutes qui nous ferons avoir le réflexe d'appeler une ambulance avant même de réfléchir, mais je vais faire de mon mieux pour me calmer ( en apparence du moins), la consoler et être là pour l'aider à se relever.  Et puis du reste, je suis mieux de me préparer puisque si elle est la moitié autant acrobate que sa mère, je risque d'en voir de toutes les couleurs!

 

 



20/05/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres